logo-ulb

Contribution à l’amélioration de l’accès à une eau potable de qualité pour les populations de la région nord du Burkina Faso

Burkina Faso

Objectif

Améliorer la santé des populations rurales de la région nord du Burkina Faso en permettant l'accessibilité à une eau de meilleure qualité.

Coordinateur(s)

  • Nord : Jean-Michel KAUFFMANN
  • Sud : Touridomon Issa SOME (UFR/SDS)

Partenaire(s)

  • Nord : Anne-Lise HANTSON (UMons) et Philippe HUBERT (ULiège)
  • Sud : Boubié GUEL (UFR/SEA) et Pierre GUISSOU (UFR/SDS)

Période

Du 17/09/2012 au 16/09/2017

Présentation du projet

Le projet s’inscrit dans la mise en œuvre des programmes hydrauliques d'approvisionnement en eau potable et d'assainissement (AEPA) au Burkina Faso. La mise en œuvre de ce programme a rencontré un problème lié à la contamination des eaux de forage par de l'arsenic. La seule solution trouvée actuellement a consisté à fermer les puits.

Il est donc nécessaire de trouver une alternative qui consisterait à éliminer l'arsenic de ces eaux. Cela implique donc de mettre au point des appareils de terrain basés sur des techniques électrochimiques qui permettront le dosage de l'arsenic et des métaux lourds, en général. Ces appareils permettraient de résoudre en partie les difficultés de mesure sur site. D’autre part, il est nécessaire de proposer des solutions de dépollution utilisant des matériaux locaux à base de latérite pour donner aux populations l'accès à une eau de qualité par la conception de dispositifs d'assainissement des eaux contaminées

L'intervention consistera à mettre au point, au travers d'une recherche doctorale, une nouvelle méthode de dosage des métaux lourds basée sur les techniques électrochimiques (RI.1 - doctorat 1) et à rechercher des méthodes de dépollution utilisant des matériaux locaux à base d'argile qui seront identifiés et caractérisés (RI.2 - doctorat 2).

Une cartographie des zones contaminées sera réalisée à partir des données déjà collectées. Celles-ci seront affinées complétées grâce aux analyses qui seront réalisées dans les zones limitrophes à celles déjà identifiées.

Le projet sera complété par l'installation d'un système d'assainissement pilote dans un village témoin (partenariat potentiel avec le Service Laïque de Coopération au Développement).

Ce projet permettra de développer une expertise dans les domaines des sciences analytiques et des sciences des matériaux, assurant ainsi la relève académique au niveau de l'Université de Ouagadougou. Les résultats de cette expertise pourront aussi être mis à la disposition des organismes publiques et des ONG, actifs dans le domaine de l'approvisionnement en eau potable et le contrôle de sa qualité.

Types d'activités

  • 2 thèses de doctorat
  • 6 missions de coordination
  • 4 missions d’enseignement
  • 1 mission technique
  • Equipement : 1DSC/TGA ; 3 potentiostats de terrain ; 1 potentiostat fixe ; 1 pompe péristaltique ; PC portables ; plusieurs jeux de micropipettes ; divers petits matériels de laboratoires