logo-ulb

Kinshasa Psycho-trauma (PFS-ARES)

République démocratique du Congo

Objectif

Le projet vise, grâce à un partenariat entre 2 universités de RDC et 2 universités belges, à: 1. la mise sur pied d’un certificat universitaire spécialisé complémentaire agréé en postgraduate en traumas psychiques ; 2. la relève académique à l’UNIKIN et à l’UPN en traumas psychiques; 3. le développement de compétences des agents de terrain en utilisation des média pour informer et sensibiliser la population exposée à l’insécurité et aux trauma psychique sur les possibilités de prise en charge scientifiquement éprouvées et sur les attitudes et comportements adéquats.

Coordinateur(s)

  • Professeur Paul Verbanck (Laboratoire de Psychologie Médicale ULB)
  • Professeur Samuel Mampunza (UNIKIN)

Partenaire(s)

ULB - ULg - UNIKIN - UPN

Période

2014-2019

Présentation du projet

Certificat complémentaire interuniversitaire sur le trauma psychique à vocation régionale (RDC et pays voisins) et soutien à la relève académique à Kinshasa (Unikin et UPN) 

Kinshasa et ses environs est confronté a un sentiment d’insécurité mentale majeur dont les causes sont multifactorielles : pauvreté de la population, fort exode rural et de personnes fuyant les régions en conflits, effritement de la solidarité familiale et abandon culturels d’enfants et d’adolescents qui se regroupent en gangs, viols et incestes, ViH, concommation de substances, désordres post-traumatiques…

Il est par ailleurs bien connu qu’en termes de résilience, l’insécurité mentale et les traumas psychiques entraînent un comportement de repli sur soi et sur l’immédiat de l’ensemble systémique de la famille vs les investissements futurs et entraîne donc une dynamique de développement négative pour la communauté.

Une considération de la situation socio-sanitaire à Kinshasa et ses environs met en évidence l'insuffisance en termes de spécialistes pour l'encadrement médico-psychologique des nombreuses victimes. Par contre le réseau associatif non professionnel est abondant et les agents de santé de base (infirmiers, généralistes…) sont plus nombreux.
 

Types d'activités

  • 3 thèses, 
  • 2 missions d’enseignement et de formation par an, recherche, 
  • collaboration scientifique