logo-ulb

Strengthening the onchocerciasis elimination program in Cameroon

Cameroun

Objectif

Le projet propose d'étudier les faiblesses du « Community-Directed Treatment with Ivermectin » (CDTI) pour contribuer, à terme, à l'élimination de cette maladie au Cameroun

Coordinateur(s)

Jacob Souopgui, ULB

Partenaire(s)

ULB et UCL

Période

2013 - 2018

Présentation du projet

L'onchocercose, ou cécité des rivières, est une filariose cutanée due à un nématode parasite Oncherca Volvulus. Elle représente la deuxième cause infectieuse de cécité dans le monde. Elle est endémique au Cameroun où on estime que le nombre de personnes à risque face à cette maladie s'élève à 10 millions. Six millions de personnes sont infectées, 1,5 million souffrent de lésions cutanées et 90.000 sont aveugles. Bien que le contrôle de cette maladie soit une priorité nationale au Cameroun, avec le "Community-Directed Treatment with Ivermectin (CDTI)", on constate encore une prévalence de la maladie de 60 % dans certaines zones du pays (Centre, Ouest et littoral), bien loin des 10 % attendus suite aux 12 ans d'action du CDTI. Les principales activités du projet sont les suivantes :

  • études épidémiologiques longitudinales (prévalence, couverture par le CDTI, taux de transmission par l'insecte vecteur) ;
  • études anthropologiques: forces et faiblesses de la stratégie CDTI dans différentes zones du pays ;
  • développement d'un outil de diagnostic sensible, spécifique et facile à utiliser.

Ces activités pourront être menées à bien en renforçant les capacités de recherche de l'équipe camerounaise (équipement de laboratoire, thèses de doctorat, recyclages en Belgique). Des interactions étroites avec les autorités de la santé au Cameroun et les acteurs du programme CDTI seront mises en place pour assurer l'impact des études réalisées et des résultats atteints par le projet.
 

www.gwamo.org